2013-05-06 09

Le trinquet est une installation couverte qui permet de jouer sur 4 murs avec de nombreuses subtilités comme « le tambour » plan incliné en bois qui abrite un filet (sare) ou les pelotaris cherchent à loger la pelote, le trou (xilo) qui génère des effets imprévisibles lorsque la pelote y pénètre. L’aire de jeu (la cancha) comprend les dimensions suivantes : 29,80m de longueur, 9,30m de large, hauteur 9,50m.

L'ancêtre de nos trinquets sur lesquels nous aimons transpirer sont des « transformations » par les basques des aires (carreau) de jeu de  paume. Au début du XIX siècle, après les tourmentes révolutionnaires, le monde basque ressent un profond besoin de réappropriation de ce jeu abandonné. Il réoccupe les trinquets.

jeu_de_paume[1]

Le carreau de Maubec à Bayonne a été modifié en « trinquet moderne » en 1888.  Le carreau de Pau ou « trinquet Beaumont » créé en 1887, a été transformé en 1920 pour la pelote basque. Il en sera de même pour  les autres carreaux ou aires de jeu (St Jean de Luz, St jean Pied de Port, Urrugne, Hasparren, Espelette) qui deviendront des trinquets pour un jeu indirect (le mur devient une interface en entre les joueurs) plutôt que direct. On compte aujourd’hui sur Bordeaux en 2010 une douzaine de trinquet :

  • Complexe La Cancha à Pessac (1988) – 5 trinquets ;
  • Le Maïtena à Villenave d’Ornon (1969) – 2 trinquets ;
  • Le Kilika à Bordeaux Bastide – 1 trinquet ;
  •  L’Irrintzina à Mérignac – 1 trinquet;
  • Le Hordago (BEC) à Talence – 1 trinquet ;
  • Le Pujau à Cestas (1985) – 1 trinquet ;
  • La Forêt à Eysines – 1 trinquet.

Le jeu de paume inventé par les moines au 13ème siècle qui utilisait les murs et poutres des cloîtres se développe rapidement au 14ème siècle en France et on dénombre au 16ème siècle 200 salles (longueur 30m, largeur 10m) sur Paris et 1 800 salles sur la France entière, une vingtaine sur Bordeaux. Il est à noter que le succès est tel que le maire de Paris en 1397 interdit aux parisiens de jouer hormis le dimanche.

En 1604, Sir Robert Dallington écrivait : "En France, le pays est semé de jeux de paume ; ils sont plus nombreux que les églises ; les Français naissent une raquette à la main ; il y a plus de joueurs de tennis en France que de buveurs de bière en Angleterre."

La première salle de jeu de paume à Bordeaux (rue Rolland) a été construite en 1460 par la famille du général Talbot et avait été restaurée en 1879.

 

 Pilotariak Bruno Luro (06 86 73 97 92 - bruno.luro@eskualetxea.org)